Aides au logement : qui sera visé par la réforme des APL ?

APL-aide-personnalisée-au-logement

Un rapport parlementaire plaide pour des aides concentrées uniquement sur les étudiants les plus en difficulté et les ménages modestes.

 

 

Un rapport parlementaire préconise de réaliser des « économies ciblées », de l’ordre de 300 à 400 millions d’euros par an, dans l’attribution des aides personnalisées au logement (APL), notamment en les réservant aux étudiants « qui en ont le plus besoin »..

Parmi six recommandations, il préconise pour des « raisons d’équité et d’efficacité », d’allouer les aides aux étudiants « qui en ont le plus besoin », ce qui représenterait une économie annuelle de 180 millions d’euros.

L’APL versée aux étudiants serait modulée en fonction de 3 critères déjà pris en compte dans le système des bourses: « le revenu des parents, l’éloignement géographique et les cas de rupture familiale ».

Les aides ne seraient toutefois pas réservées aux seuls étudiants boursiers (un étudiant bénéficiaire de l’APL sur trois).

 

Frais de gestion élevés

Aussi les « très élevés » coûts de gestion de ces aides par les Caisses d’allocations familiales (Caf), 600 millions d’euros annuels, seraient réduits si elles étaient « stabilisées par périodes de 3 ou 6 mois », et non révisées à chaque changement de situation des ménages.

Toutes ces mesures pourraient dégager « 300 à 400 millions d’euros d’économies par an », a précisé M. Pupponi à l’AFP.

 

(source bourseimmo)

Catégorie: Actualités | Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARCHIVES