Le bon plan du logement étudiant pour les investisseurs.

 

le-logement-etudiant-graal-tant-recherche

 

A chaque rentrée universitaire, plus d’un million d’étudiants cherchent à se loger. Et, si 11 % parviennent à trouver leur bonheur en cité U ou en internat, les autres n’ont qu’une solution : la location libre.

Or, dans un contexte de pénurie, la demande étudiante est loin d’être satisfaite. Pour l’investisseur qui cherche à exploiter cette niche, l’achat d’un studio locatif s’avère un bon placement. Deux options s’offrent à lui : la location meublée traditionnelle ou les résidences étudiantes.

 

Investir dans un studio meublé ancien offre plusieurs avantages. Les prix sont moins élevés que dans le neuf et les biens disponibles ne manquent pas. Mais attention à l’emplacement. « Plutôt que la proximité du campus, privilégiez le centre-ville, prévient Olivier Trit, secrétaire général de Cerenicimo. Les étudiants aiment avoir toutes les commodités à portée de main. »

 

Un studio de 20 à 25 mètres carrés (m2) bien placé se négocie entre 70 000 et 100 000 euros. A Paris, comptez de 160 000 à 250 000 euros, selon le secteur. Mieux vaut louer en meublé, car les règles sont plus souples : le bail peut être ramené à un an, voire neuf mois pour un étudiant (au lieu de trois ans en location vide).

 

Fiscalement, en résidence étudiante, il est possible de se faire rembourser le montant de la TVA acquittée lors de l’achat du bien. Vous pourrez aussi profiter du régime Censi-Bouvard, qui autorise une réduction d’impôt de 11 % du montant hors taxe de l’acquisition, étalée sur neuf ans, dans la limite d’un prix plafond de 300 000 euros. Dans ce type de produit, comptez une rentabilité voisine de 4 %. (Source:le monde.immobilier)

Catégorie: Actualités, Conseils | Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARCHIVES