Manuel Valls annonce des mesures pour relancer l’immobilier

ManuelValls
Le Premier ministre a annoncé fin juin plusieurs mesures visant à relancer le secteur de l’immobilier en France : élargir l’accès au prêt à taux zéro et simplifier l’accession au logement et les normes de construction. (Source AFP, Le Parisien)

Même s’il dément vouloir détricoter la loi Alur élaborée par l’ex-ministre du logement Cécile Duflot, Manuel Valls prône néanmoins une « application réaliste, pragmatique et vigilante ». L’objectif affiché est bien de délivrer un message de confiance et de mettre fin au « climat de crainte » créé par la loi.

 

Il n’est désormais plus question de construire 500 000 nouveaux logements par an mais 40 000. Pour atteindre ce nouvel objectif, le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures en faveur de la relance du marché immobilier alors qu’au même moment, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, a dévoilé un plan de relance de la construction et de la rénovation. Parmi ces dernières, deux nous intéressent particulièrement :

 

1. Faciliter l’accession au logement pour les jeunes

Le premier objectif de Manuel Valls est d’aider les Français à accéder à un logement – et relancer ainsi un secteur déterminant de l’économie française – alors qu’au premier trimestre, l’investissement des ménages (dont 80% porte sur la construction) a reculé de 2,6% pour atteindre son plus bas niveau depuis juin 1999. Le chef du gouvernement a ainsi annoncé un aménagement de la Garantie universelle des loyers, jugée trop chère, pour cibler les jeunes.

La ministre du Logement prévoit quant à elle d’assouplir la disposition sur les documents à fournir en amont d’une transaction immobilière, elle aussi très contestée.

 

2. Développer l’investissement locatif

Manuel Valls souhaite également développer l’investissement locatif dans les villes où les loyers sont chers. A ce sujet, il a admis que la première loi Duflot n’est pas adaptée au marché de certaines agglomérations. Cette loi accorde un avantage fiscal aux acquéreurs de logements neufs qui s’engagent à les louer pendant au moins neuf ans à un loyer plafonné. A Lyon, Lille et Marseille, les plafonds de loyers et de ressources seront relevés.

Le Premier ministre a en revanche écarté un retour en arrière sur l’encadrement des loyers, pour lequel les décrets d’application n’ont pas encore été pris. Mais il a promis d’agir dans « un souci d’équilibre » entre protection du locataire et rentabilité pour les bailleurs et investisseurs.

 

Catégorie: Actualités | 4 Commentaires

4 Réponses pour Manuel Valls annonce des mesures pour relancer l’immobilier

  1. broker dit :

    très bonne nouvelle pour les étudiants!

  2. Marc S dit :

    De toutes façons l’avenir de l’immobilier, autant pour les bailleurs que pour les locataires va devoir passer par les nouveaux principes d’économie collaborative, ou plutôt de maximisation de l’occupation des bien immobiliers. Par exemple, un peu comme airbnb mais légal et avec l’accord du propriétaire, des start-up comme Leaveasy (http://leaveasy.com) permettent de mettre en correspondance optimale les propriétaires et les locataires, ou de sous louer légalement les logements. C’est plus en favorisant ces initiatives que le gouvernement devrait pouvoir offrir des solutions !

  3. C’est une bonne initiative, en espérant qu’elle soit tenue. Les logements sont trop souvent inaccessibles aux jeunes dans les grandes villes car beaucoup trop chers. Heureusement, qu’il existe les colocations car ça serait très compliqué sinon.

  4. julienlozano dit :

    Exactement, la collocation semble être un bon moyen de se loger à moindre cout dans les grandes villes européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARCHIVES