Immobilier neuf : 4 informations essentielles sur le marché d’Ile-de-France

autresinformations

 

La reprise se confirme. Les ventes progressent largement en Ile-de-France. Les mises en vente suivent le même rythme. Par contre, l’offre commerciale stagne et les prix sont disparates selon les régions.

 

Les ventes ont progressé de 59 %. Avec 2.836 logements vendus au cours du premier trimestre 2015, l’activité immobilière progresse largement en comparaison avec l’an dernier où le début de l’année avait été assez catastrophique. Ces bons résultats n’empêchent pas Paris (- 8 %), les Yvelines (- 8 %) et les Hauts-de-Seine (- 7 %) d’être en repli ce trimestre.

Les mises en vente repartent à la hausse. Si la hausse des ventes est notable dans tout l’Hexagone, les mises en vente sont plutôt en berne au niveau national. L’Ile-de-France fait donc un peu figure d’exception. Avec 2.781 logements mis en vente, la région double ses scores de l’an dernier. Paris est le seul secteur où elles sont largement en baisse (- 60 %). La difficulté à trouver du foncier disponible dans la capitale explique ce chiffre.

L’offre commerciale se maintient. Dans le contexte actuel, le stock francilien stagne (- 0,4 %). Au 31 mars 2015, on dénombrait 17.194 logements neufs en Ile-de-France, soit une augmentation en volume de 2 % sur un an.

Paris reste la ville la plus chère de la région. Ce n’est pas vraiment une surprise car la capitale n’a rien perdu de son attractivité. Au premier trimestre 2015, il fallait compter en moyenne 10.264 €/m² pour s’y offrir un appartement neuf. Mais ces tarifs régressent tout de même de 3 %. Seul le Val-de-Marne affiche une baisse légèrement plus conséquente : – 3,2 %. La Seine-et-Marne est le département le plus abordable (3.762 €/m²).

(Source pap)

Catégorie: Conseils | Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARCHIVES